Pourquoi utiliser les postes de Sécurité Microbiologique (PSM) type II – Solis+ de Noroit ?

En vue de parvenir à la création de nouveaux médicaments et vaccins, les centres de recherche basent la plupart de leurs expériences de recherche sur la manipulation de substances biologiques infectées et parfois dangereuses pour la santé humaine. En vue de réduire les risques d’infection des agents manipulateurs et de l’environnement, le Poste de Sécurité Microbiologique (PSM) type II – Solis+ de Noroit a été créé. Quelle est sa véritable fonction ?

Une vue générale des Poste de Sécurité Microbiologique (PSM)

Les Postes de Sécurité Microbiologique (PSM) sont des appareils qui ont été inventés pour garantir la sécurité de l’opérateur et de la manipulation. Ils permettent aussi d’assurer la sauvegarde d’un environnement sain. Les Postes de Sécurité Microbiologiques (PSM) type II ont la particularité de pouvoir assurer la protection du manipulateur et de son environnement immédiat contre les agents pathogènes de classe 1 et 2. Sur la plateforme www.noroit.fr, vous trouverez de précieuses informations sur tous les différents modèles de ce merveilleux appareil.

Utilité du Poste de Sécurité Microbiologique (PSM) type II – Solis+ de Noroit

Il est capital que tous les laboratoires confinés L2 et L3 soient équipés d’un PSM de type II au minimum pour garantir la sécurité des manipulations. Pour cela, le Solis+ de Noroit est le meilleur choix. En effet, cet appareil assure la protection de l’opérateur par une inhalation créée à l’avant du plan de travail et qui constitue une barrière efficace par l’évacuation du flux d’air de l’enceinte. Ce processus est réalisé par le biais d’un filtre d’air de très haute qualité.

Ainsi, c’est un appareil qui garantit la sécurité du produit manœuvré contre les infections, et ceci grâce à un flux d’air omnidirectionnel vertical descendant à très grande efficience. Cette disposition de l’appareil permet d’éliminer facilement tous les agents pathogènes provenant de l’air ambiant du laboratoire, mais aussi d’éventuels produits qui sont manipulés en même temps. En plus de tout ceci, c’est un appareil facile d’entretien. Il suffit de nettoyer souvent et correctement le récipient de rétention du PSM. Cet exercice doit néanmoins être réalisé impérativement au moment où l’appareil est éteint.

0 0 0 0